Notre savoir faire

Traditionnellement chaque ferme du Pays Basque avait son verger d’arbres fruitiers, avec des pommiers, des poiriers, des pruniers, des cerisiers et des pêchers de vigne. Des plantations plus récentes de kiwis ont pris place dans le paysage.

Il est essentiel de préserver ces variétés anciennes locales, adaptées à notre climat et au terroir. A ce titre, le travail de réappropriation des variétés de pommes et de cerises locales est remarquable.

Quelques producteurs fermiers Idoki ont développé des projets de valorisation de fruits et s’imposent des pratiques respectueuses de l’environnement *.

La culture des petits fruits est de plein champ, de saison et diversifiée : la fraise, la framboise, le cassis, la mûre, la groseille, la rhubarbe, la maroise, etc.

Les fruits sont récoltés à maturité et à la main.

Les fruits se dégustent sous toutes ces formes : confitures, gelées, coulis, sirops, jus, compotes, pâtes de fruits et fruits secs.

La Cerise d’Itxassou

L’association Xapata des producteurs de cerises d’Itxassou a réimplanté 4 000 cerisiers de variétés locales : la Peloa, la Xapata, la Beltxa. La cerise se déguste fraîche en juin et en confitures toute l’année.

Seuls les produits identifiés avec le logo « Cerise d’Itxassou » garantissent l’origine des fruits.
La dénomination « cerise noire» souvent utilisée ne suffit pas à garantir l’origine locale des fruits.

A Itxassou, le public peut visiter le verger conservatoire de la cerise d’Itxassou.

Les pommes de variétés locales

L’association Sagartzea (le pommier en basque) a recensé une trentaine de variétés de pommes locales dans les vergers existants et sélectionné sept variétés de pommes (Anisa ou apez sagarra, mamula, eztika, peatxa, eri sagarra, gordin xuria, ondo motxa) en vue d’une production de cidre.

Dans les années 1990, l’association a impulsé la plantation de 16 000 pommiers en Pays Basque afin d’amener une valorisation supplémentaire aux fermes. La coopérative Eztigar transforme cette production en cidre et jus de pommes.
Des producteurs fermiers font leur propre cidre et jus de pommes.

La charte fermière IDOKI garantit :

  • Cultures de plein champs et sous serre non chauffée en maraîchage. Priorité aux variétés anciennes locales et aux semences biologiques.
  • Pratiques respectueuses du produit, de la santé et de l’environnement * : rotation des cultures, priorité à la fertilisation naturelle et organique des terres (fumier composté), désherbage mécanique, aération du sol, paillage biodégradable.
  • Cultures obligatoirement de saison et récoltées à maturité, cueillette manuelle favorisée.

Vidéo