Notre savoir faire

Le petit vignoble d’Irouléguy s’étend sur les flancs de montagne. Bien exposées au soleil, ses vignes sont de petite taille et cultivées en terrasses.

Conformément à l’Appellation d’Origine Protégée AOP Irouléguy, les vignerons travaillent avec les cépages courbu et manseng pour les vins blancs, et tannat et cabernet pour les vins rouges et rosés.

Les vignerons privilégient des pratiques respectueuses de l’environnement, les traitements ne sont effectués que d’après les observations faites sur la vigne.

Afin de favoriser la concentration des vins, les rendements sont limités et les vendanges sont déclenchées au meilleur moment de maturité. Les vendanges à la main permettent le tri des raisins.

La vigne demande énormément d’attention et de main d’œuvre, l’enjeu est d’obtenir un raisin de qualité.

Au chai, le vigneron commence son patient travail de vinification.

Les vins vieillissent en cuve et en fûts de chêne avant d’être mis en bouteilles.

La vinification

Les raisins mûrs sont pleins de sucres et de levures vivant sur la surface de la peau. Les raisins récoltés sont triés et pressés. Le foulage permet d’éclater délicatement les grains de raisin. Le moût macère et monte en température, la fermentation commence. Grâce aux levures, le sucre du raisin se transforme en alcool en quelques jours. Le vigneron retire le marc au moment opportun.
La deuxième fermentation (dite malolactique) réduit l’acidité du vin sans modifier le taux d’alcool.

Le vin vieillit en cuve puis en fûts de chêne. L’âge du bois influe sur les arômes du vin en lui amenant des parfums de bois et de vanille.

Les vins rouge, blanc et rosé

Les vignerons de vins rouges d’Irouléguy recherchent l’élégance du tanin. Le tanin est présent dans les peaux et les pépins du raisin.
Pendant la fermentation, les peaux de raisins remontent naturellement en haut de cuve et forment un chapeau : c’est là que se trouve toute la structure du vin. Le vigneron pratique le remontage. Tous les jours, il remonte le jus en fermentation au dessus du chapeau, c’est ainsi que le vin prend corps.

Le vin blanc et le vin rosé font l’objet d’une vinification particulière.
Pour le vin blanc, les cépages de raisins blancs sont récoltés à la fraîche le matin. Les raisins sont immédiatement pressés, le moût est retiré pour n’en extraire que le jus. Le jus de raisin refroidi à 10 °C est débourbé ou filtré. Le jus fermente quelques jours à 18°C-20°C.

Le vin rosé est vinifié comme le vin blanc, à partir de cépages de raisins rouges.
Les peaux de raisins contiennent des tanins et de l’anthocyane qui donne la couleur au vin. Les peaux de raisins étant immédiatement retirées du jus, cela explique la couleur du vin rosé produit avec des cépages de raisins rouges.

La charte fermière IDOKI garantit :

  • L’adhésion au cahier des charges de l’AOP Vin d’Irouléguy : cépages courbu et manseng (blancs), tannat et cabernet (vins rouges et rosés)
  • Pas de traitement chimique de synthèse. Liste positive des intrants autorisés en agriculture biologique.  
  • Limitation des surfaces (3 ha à 5 ha par UTH). Rendements maîtrisés pour favoriser la concentration aromatique. Récolte à pleine maturité. Respect absolu de l’effet millésime.

Vidéo